Météo en Martinique
Relevé Fort de France

Le 22-10-2017 à 23:00
Pleine-lune et nuages
Température: 27°C
Ressenti : 29°C
Vent : 11 km/h
Direction : est
Humidité : 74%
Pression : 1014 mbar
Pression : tendance texte
Point de rosée : 22°C
Visibilité : 9 km

di:22-10 Inconnu  27/ 24°C
lu:23-10 Pluie  29/ 23°C
ma:24-10 Pluie  28/ 23°C
me:25-10 Pluie  30/ 23°C
je:26-10 Pluie  30/ 23°C
ve:27-10 Pluie  30/ 23°C
sa:28-10 Soleil et nuages épars  30/ 23°C



Dernier ajout : 23 octobre
Votre IP : 54.81.79.128
Textes____:
Conception:
Site développé sous SPIP

Réfrigération marine

Accueil du site > Condenseurs > Condenseurs à eau ’keelcooling’

Rubrique : Condenseurs

__________________________________________________________________________________________________________________

Condenseurs à eau ’keelcooling’Version imprimable de cet article

Ces condenseurs existent sous différentes formes :

La plaque de masse :

Il y a un modèle très à la mode en ce moment, qui utilise une plaque de masse habituellement utilisée en radio. Ces plaques de masse sont constituées de billes de cupronickel agglomérées, et une surface de cinq par quinze centimètres est en principe équivalente à une plaque de cuivre d’un mètre carré. Ceci est vrai en électricité, mais cela fonctionne très mal en tant qu’échangeur thermique.

Dans un échangeur thermique, il ne suffit pas qu’il y ait présence du fluide mais qu’il y ait circulation du dit fluide, en l’occurrence l’eau de mer. Ce qui est impossible dans ce cas.

Lorsqu’un échangeur chauffe, différents éléments présents dans l’eau dont le calcaire, se cristallisent très rapidement sur le métal, l’isolant ainsi de l’eau et réduisant ainsi la capacité d’échange thermique à la seule surface visible.

Dans un échangeur classique, un nettoyage est facile à mettre en œuvre, impossible dans le cas cité. Ce type d’échangeur est une grossière erreur technique. Sauf peut-être en eau froide...

Une autre erreur technique de ce modèle est l’emplacement du filtre déshydrateur, qui au lieu d’être normalement installé à la sortie du condenseur, est placé sur l’aspiration du compresseur et en plus dans le mauvais sens, constituant ainsi un bon piège à huile !

En pratique, tout comme le classique keelcooling décrit ci-dessous, le système fonctionne mieux en navigation qu’à l’arrêt à cause du flux d’eau, alors qu’en l’absence de mouvements du bateau il va se former une poche d’eau chaude autour de la plaque.

Ne jamais faire fonctionner si le bateau est hors de l’eau !

Le keelcooling :

Le second type d’échangeur "keelcooling" plus classique est constitué d’un long tube longeant la coque ou replié sur lui-même, ce qui existe d’ailleurs comme échangeur pour les moteurs thermiques depuis fort longtemps, généralement fabriqué en cupronickel, métal résistant très bien à l’eau de mer, et naturellement anti-salissures en eaux froides.

En eaux chaudes, problème : les algues et coquillages s’y collent joyeusement et à moins d’aller régulièrement gratter, on se trouve obligé de tartiner ces échangeurs de peintures anti-salissures ce qui réduit d’autant la capacité d’échange. Au fil des carénages les couches de peintures s’accumulent...

Si vous avez ce type d’échangeur et que vous le protégez avec de la peinture anti-salissures, il est important d’enlever la vieille peinture avant de repeindre.

On peut remarquer que ces échangeurs fonctionnent mieux en navigation qu’à l’arrêt, à cause du flux d’eau.

Le passe coque d’évier :

Il existe un système anecdotique, probablement inventé sous l’influence de substances illicites, qui est constitué d’un petit serpentin logé dans le passe coque de l’évier.

L’argument marketing du système serait sa faculté de faire circuler l’eau (Self Pumping) par les mouvements du bateau, montant et descendant les vagues...

Il est possible que cela fonctionne dans de l’eau distillée à 10°C (50°F), mais en eau chaude, on va surtout casser les compresseurs !

Protection :

La précaution minimum pour protéger le compresseur consiste à installer une Sécurité température, facile à installer pour un prix ridiculement modique.

Le réglage prend là toute son importance.